Ce club-service de Marseille (Provence, France) existe depuis 1964. Parmi ses activités : une Bibliothèque sonore pour aveugles et malvoyants à Marseille, une ONG humanitaire oeuvrant dans le Tiers-monde (HumaniTerra) et des actions au bénéfice de la Fondation Internationale des Lions Clubs.
Lions Club Marseille Prospective (DM 103 France)
Page d'accueil LIONS International Marseille Notre histoire Mentions légales Nous contacter Liens utiles
Année en cours Nos membres Jumelage Bibliothèque Sonore Club Opéra Lions HumaniTerra Plan du site
 

Notre ville : Marseille

Historique : de 1900 à la veille de la Seconde guerre mondiale


La Belle Époque et la Grande Guerre


Une anecdote amusante pour commencer l'histoire d'un siècle où les épisodes dramatiques foisonnent : en juillet 1901, après un grave accident automobile, le maire Siméon Flaissières fait voter un arrêté municipal limitant la vitesse pour les véhicules automobiles à 10 km/h !

Les premières années du siècle voient plusieurs manifestations témoigner de l'importance et de la vitalité de Marseille :
- en 1903, notre ville est l'une des six villes-étapes du premier Tour de France cycliste ;
- d'avril à novembre 1906, sur vingt-cinq hectares jouxtant le rond-point du Prado, l'Exposition Coloniale voit s'élever vingt palais aux pavillons des différentes colonies françaises ; elle symbolise le rôle de "Porte de l'Orient" tenu par la cité ;
- d'avril à novembre 1908, sur les mêmes lieux (baptisés entre-temps Parc Chanot), c'est la Grande Exposition Internationale d'Électricité, que le public marseillais accueille avec enthousiasme ;
- en avril 1913, le Salon International de l'Automobile se tient dans le Grand Palais du Parc des Expositions, faisant pour un temps de Marseille la capitale mondiale de l'automobile !

La modernisation des infrastructures se poursuit : création du canal de Marseille au Rhône, démolition de quartiers insalubres derrière la Bourse, extension du réseau des tramways en direction des banlieues.

La guerre de 1914-1918 va mobiliser, pour plus de quatre années, les forces vives de la ville. L'activité industrielle est intense dans les usines travaillant, de près ou de loin, pour l'armement. Plusieurs camps militaires sont installés dans la ville, ainsi que des hôpitaux, dont l'un deviendra l'Hôpital Saint-Joseph.

Son bilan est, ici comme ailleurs, effroyable : Marseille déplore 15 000 morts, sur une population estimée alors à 570 000 habitants. Monseigneur Fabre, évêque de la ville, décide de leur consacrer une basilique : l'église du Sacré-Coeur, sur l'avenue du Prado.

L'entre-deux-guerres


L'entre-deux-guerres voit Marseille reprendre le développement de ses infrastructures :
- construction de nouveaux bassins portuaires, pour atteindre plus de 25 km linéaires de quais ;
- création d'une flotte de deux-cents taxis (les célèbres"taxis verts") par un dynamique garagiste, Raoul Mattei, à l'occasion de la seconde Exposition coloniale au Parc Chanot en 1922 ;
- création de l'aéroport de Marseille-Marignane en juin de la même année ;
- début de la construction de l'escalier monumental de la gare Saint-Charles en 1923 ;
- inauguration, en décembre 1924, de l'opéra municipal, sur le site du Grand Théâtre qui avait été détruit par un incendie en 1919 ;
- projet, abandonné par la suite, d'un aéroport situé au bout de l'avenue du Prado, en bordure de plage ;
- construction, de 1934 à 1937, du stade municipal, connu depuis sous le nom de Stade Vélodrome, haut lieu de l'histoire de l'Olympique de Marseille.

Une invention, qui va rapidement devenir un des principaux éléments de l'identité marseillaise, voit le jour en 1932 dans le quartier de Sainte-Marthe : c'est celle du pastis par un jeune marseillais de vingt-trois ans, Paul Ricard.

La vie artistique marseillaise vit son âge d'or : de nombreux cabarets et music-halls (dont le plus célèbre est l'Alcazar, sur le Cours Belsunce) voient se produire des artistes tels que Fernandel, Raimu, Andrex, Rellys, Berthe Sylva, Charles Trenet, Reda Caire, Tino Rossi ou le tout jeune Yves Montand ; la chanson et l'opérette marseillaise triomphent, notamment grâce au compositeur Vincent Scotto ; le cinématographe, en pleine expansion, fait connaître Marseille au monde entier à travers l'adaptation des oeuvres théâtrales de Marcel Pagnol.

Sur le plan politique, ces années sont marquées par plusieurs événements, certains anecdotiques, d'autres tragiques :
- en juillet 1933, on annonce le passage dans notre cité de Léon Trotski et sa femme ;
- le 9 octobre 1934, l'Histoire s'écrit sur la Canebière, à quelques dizaines de mètres du Vieux-Port, lorsque le roi Alexandre Ier de Yougoslavie est assassiné par un terroriste oustachi, tandis que le ministre des Affaires Étrangères Louis Barthou, qui l'accompagnait, et plusieurs anonymes tombent sous les balles des services de police, complètement débordés ;
- Simon Sabiani, venu de l'extrême-gauche mais futur collaborateur, devient en 1935 premier adjoint du maire, avant de se discréditer en affichant des liens avec la pègre qui sévit à cette époque, notamment les fameux Carbone et Spirito ;
- le 28 octobre 1938, la Canebière vit un nouveau drame : l'incendie des "Nouvelles Galeries", qui fait 73 victimes, en partie du fait de l'incurie de certains services municipaux ; cette catastrophe est à l'origine de la mise sous tutelle de la ville par l'État en mars 1939.

 

POUR EN SAVOIR PLUS


  Présentation générale de Marseille
  Historique : l'Antiquité
  Historique : le Moyen Age
  Historique : de la Renaissance à la Révolution
  Historique : la Révolution et le XIXe siècle
  Historique : de 1900 à la Seconde guerre mondiale
  Historique : de la Seconde guerre mondiale à nos jours
  Sites remarquables : Notre-Dame de la Garde
  Sites remarquables : le Vieux-Port
  Sites remarquables : l'Hôtel de Ville
  Sites remarquables : le Château d'If
  Sites remarquables : le Palais du Pharo
  Sites remarquables : la Vieille-Charité
  Sites remarquables : l'Arc de Triomphe de la Porte d'Aix
  Sites remarquables : la Cathédrale de la Nouvelle Major
  Sites remarquables : le Palais Longchamp
  Sites remarquables : l'escalier monumental de la Gare Saint-Charles
  L'Olympique de Marseille



Blason de Marseille




Plan du site   Haut de page   Accessibilité
 
Accueil |  LIONS International |  Marseille |  Historique |  Faire un don |  Liens utiles
Année en cours |  Nos membres |  Jumelage |  Bibliothèque Sonore |  Club Opéra Lions |  HumaniTerra | Plan du site
Se libérer d'un jeu de cadres (frames) |  Mentions légales / Accessibilité
 
Ce site a été conçu et réalisé par Lionel A. BOUCHON et Didier GRAU, à partir des données du CDRom réalisé par Claude MUSSET et Christian ECHINARD.
Il est conçu pour une résolution d'écran de 1024x768 ou supérieure.
Il a eu l'honneur d'être récompensé par une "Honorable Mention" au Concours international de sites web LIONS à la Convention Internationale de Denver (Colorado) en 2003.
Dernière mise à jour de cette page le 2014-02-23
Valide HTML 4.01!   Valide CSS!