Ce club-service de Marseille (Provence, France) existe depuis 1964. Parmi ses activités : une Bibliothèque sonore pour aveugles et malvoyants à Marseille, une ONG humanitaire oeuvrant dans le Tiers-monde (HumaniTerra) et des actions au bénéfice de la Fondation Internationale des Lions Clubs.
Lions Club Marseille Prospective (DM 103 France)
Page d'accueil LIONS International Marseille Notre histoire Mentions légales Nous contacter Liens utiles
Année en cours Nos membres Jumelage Bibliothèque Sonore Club Opéra Lions HumaniTerra Plan du site
 

Notre ville : Marseille

Sites remarquables : la Cathédrale de la Nouvelle Major


Un monument majeur du XIXe siècle


Sainte-Marie-Majeure (appelée également "la Nouvelle Major") est à la fois la seule cathédrale édifiée en France au XIXe siècle, et l'une des plus grandes bâties dans le pays depuis le Moyen Âge.

Edifiée à l'initiative de Mgr Eugène de Mazenod, elle a pour tâche d'accueillir 3000 fidèles de la seconde ville de France, dont le port, véritable "porte de l'Orient" vient de connaître une spectaculaire métamorphose avec son extension en rade nord (Bassin de la Joliette, 1844).

Cet essor portuaire et économique explique le choix du lieu, une esplanade entre le Vieux-Port et le "nouveau" port de commerce, à proximité du quartier de la Joliette. La construction nécessite toutefois une amputation importante de l'ancienne cathédrale Notre-Dame ("l'ancienne Major"), pourtant classée monument historique...

C'est le prince-président Louis-Napoléon Bonaparte qui en pose la première pierre le 26 septembre 1852.

Les architectes successifs juxtaposent pour cet édifice d'inspiration byzantine des éléments romans et gothiques : Léon Vaudoyer conçoit un plan en croix latine et associe clochers et coupoles en référence à l'Occident et à l'Orient. L'édifice tripartite comprend un portique monumental encadré de deux tours, une imposante nef et un massif groupant les sanctuaires. Le tout aux dimensions de la basilique Saint-Pierre de Rome !

Jacques Henri Espérandieu (1829-1874), qui lui succède en 1872, mène à bien la pose des charpentes métalliques et la réalisation des coupoles.

A son décès en 1874, c'est Henri Antoine Révoil qui achève la construction, en particulier la somptueuse décoration intérieure de style byzantin, en marbre et porphyre.

La cathédrale est remise aux autorités épiscopales fin 1893. Elle est érigée en basilique mineure en 1896 par le pape Léon XIII, et consacrée en 1897.

Elle est classée "monument historique" le 9 août 1906, douze ans seulement après son achèvement.

Au début du XXIe siècle, les travaux entrepris dans le cadre du Projet Euroméditerranée visent à remettre la cathédrale en valeur, en remplaçant la circulation de transit en surface par une vaste esplanade publique.

Un édifice imposant


Quelques chiffres résument l'importance de l'édifice :
- la longueur totale de la cathédrale est de 146 mètres ;
- le transept (nef transversale coupant à angle droit la nef principale, formant ainsi les bras de la croix) est long de 50 mètres ;
- les tours du portique ont 60 mètres de haut ;
- la nef s'élève à 20 mètres ;
- la coupole centrale culmine à près de 70 mètres pour un diamètre de 17,70 mètres, ce qui en fait la sixième du monde...

Sur le parvis s'élève la statue en bronze de Monseigneur de Belsunce, qui s'illustra durant la dernière grande épidémie de peste de 1720.

Les façades extérieures et intérieures du portique sont traitées en bandes polychromiques alternées : pierre de Cassis et marbre vert de Florence pour l'extérieur, couleurs chaudes à l'intérieur.

La façade extérieure est flanquée de deux tours surmontées de dômes, reliées en surplomb de la voûte du porche par une galerie à arcades où sept statues représentent le Christ entouré des apôtres Pierre et Paul, de Saint Lazare (premier évêque de Marseille selon la légende), Sainte Marthe, Saint Maximin et Sainte Marie-Madeleine.

La voûte du porche est revêtue de mosaïque azur et or, tandis que les faces internes du porche sont occupées par les statues des saints évêques de Marseille des premiers temps de la chrétienté.

A l'intérieur, la nef principale est composée de trois grandes travées. L'élévation est rythmée par de nombreuses colonnes de marbre. Dans la troisième travée, une sculpture d'Auguste Carli (1868-1930) représente Sainte Véronique essuyant la face du Christ à terre sur le chemin du Golgotha.

A la croisée du transept et de la nef principale, quatre arcs monumentaux supportent la coupole centrale montée sur pendentifs, passant ainsi à un plan octogonal. Les murs des huit côtés sont éclairés par huit fenêtres dispensant la lumière à 60 mètres de hauteur.

L'autel majeur, en marbre de Carrare, est décoré de mosaïques d'Henri Antoine Révoil.

La procession du 15 août


Le 15 août de chaque année, pour la fête de l'Assomption, les Marseillais célèbrent avec ferveur et dévotion la Procession à la Madone.

Dans la nef de la cathédrale de la Major, les nombreux fidèles tendent à la Vierge dorée leurs mouchoirs, qui seront conservés jusqu'au 15 août suivant, car c'est un gage de protection ; les mères portent leurs bébés afin qu'ils effleurent la madone ; des chapelets et des messages sont accrochés sur ses bras.

Puis la Madone sort de la cathédrale dans un Ave Maria collectif pour partir en procession, portée par un groupe d'hommes, dans les vieilles rues du quartier du Panier, tout proche, peuplé de nombreux catholiques originaires de Corse ou d'Italie.

Les chants résonnent dans les ruelles, les habitants se mettent aux fenêtres en se signant... L'antique quartier affiche son exubérante dévotion et ses racines méditerranéennes...

Cathédrale de la Nouvelle Major
Photographie copyright © Jean-Paul CRISTIANO
Utilisée avec son aimable autorisation
Cathédrale de la Nouvelle Major
Photographie copyright © 1990 Didier GRAU

POUR EN SAVOIR PLUS


  Présentation générale de Marseille
  Historique : l'Antiquité
  Historique : le Moyen Age
  Historique : de la Renaissance à la Révolution
  Historique : la Révolution et le XIXe siècle
  Historique : de 1900 à la Seconde guerre mondiale
  Historique : de la Seconde guerre mondiale à nos jours
  Sites remarquables : Notre-Dame de la Garde
  Sites remarquables : le Vieux-Port
  Sites remarquables : l'Hôtel de Ville
  Sites remarquables : le Château d'If
  Sites remarquables : le Palais du Pharo
  Sites remarquables : la Vieille-Charité
  Sites remarquables : l'Arc de Triomphe de la Porte d'Aix
  Sites remarquables : la Cathédrale de la Nouvelle Major
  Sites remarquables : le Palais Longchamp
  Sites remarquables : l'escalier monumental de la Gare Saint-Charles
  L'Olympique de Marseille



Blason de Marseille




Plan du site   Haut de page   Accessibilité
 
Accueil |  LIONS International |  Marseille |  Historique |  Faire un don |  Liens utiles
Année en cours |  Nos membres |  Jumelage |  Bibliothèque Sonore |  Club Opéra Lions |  HumaniTerra | Plan du site
Se libérer d'un jeu de cadres (frames) |  Mentions légales / Accessibilité
 
Ce site a été conçu et réalisé par Lionel A. BOUCHON et Didier GRAU, à partir des données du CDRom réalisé par Claude MUSSET et Christian ECHINARD.
Il est conçu pour une résolution d'écran de 1024x768 ou supérieure.
Il a eu l'honneur d'être récompensé par une "Honorable Mention" au Concours international de sites web LIONS à la Convention Internationale de Denver (Colorado) en 2003.
Dernière mise à jour de cette page le 2014-02-23
Valide HTML 4.01!   Valide CSS!